Accueil

Le contrat de travail

Publié le 13 juin 2016

Le CDD (contrat à durée déterminée)
Il est conclu de date à date. À la fin de votre CDD, vous avez droit à une indemnité de fin de contrat (10 % de la rémunération brute totale), sauf pour les jobs saisonniers et étudiants.

Le contrat de travail saisonnier
Très répandu en France en particulier dans les zones touristiques et agricoles, le travail saisonnier se caractérise par l’exécution de tâches normalement appelées à se répéter chaque année à des dates à peu près fixes (récoltes, cueillettes, activités touristiques). C’est un CDD, mais il ne donne pas droit à l’indemnité de fin de contrat.

Le contrat de travail temporaire
Il est utilisé dans le cadre de l’intérim et est juridiquement similaire au CDD. Vous êtes dans ce cas salarié et rémunéré par l’entreprise de travail temporaire. Elle vous met à disposition d’une entreprise le temps d’une « mission ». À noter : il existe aussi un CDI intérimaire pour réaliser des missions successives.

Le CDI (contrat à durée indéterminée)
C’est un contrat conclu sans limitation de durée. Le contrat écrit n’est pas obligatoire, sauf en cas de temps partiel ou si la convention collective l’exige.

À la fin de votre période de travail, l’employeur doit vous remettre les documents suivants :
- un certificat de travail,
- un reçu pour solde de tout compte,
- une attestation de travail destinée à Pôle emploi.

Les autres contrats
A noter qu’il existe quelques contrats particuliers liés aux études ou à une formation tel que le contrat d’apprentissage ou le contrat de professionnalisation.

 

Extrait du guide Trouver un job - édition 2019 - réseau Information Jeunesse


Site Web

www.travail-emploi.gouv.fr

 

Mots-clés