Accueil
Je prends rendez-vous !

Monte ton projet ! par où commencer ?

Publié le 2 mars 2021

Tous les projets sont différents : il y a des projets de création artistique, de solidarité, de création d’entreprise, etc. Mais si les projets diffèrent, la méthodologie de base pour les réaliser est toujours globalement la même.

Pour passer de l’idée au projet aussi sereinement que possible, voici une liste de questions auxquelles il vous faudra réfléchir.

 

Avant : la méthode QQOQCCP 

qqoqcp-je-questionne-je-comprends-f.jpg

- Qui ? (Qui fait quoi? Qui peut m’aider ?) : cette question permet de faire le tour de toutes les personnes qui vont pouvoir intervenir dans le projet : vous et le cas échéant les autres porteurs  du projet, les personnes ressources, les partenaires et les personnes à qui s’adressent votre projet.

 

  • Pour les porteurs de projets :

Faîtes le point sur vos compétences, savoir-faire, ressources qui vont vous servir pour ce projet. Vous pourrez alors les mettre en avant vis-à-vis de vos partenaires : expériences professionnelles, bénévoles, connaissances. Vous pouvez demander à votre entourage de vous aider à réaliser cette présentation de vous-même. En effet, souvent on oublie de valoriser nos capacités, nos aptitudes.

 

  • Les personnes ressources :

Elles vont vous aider dans votre projet : un accompagnateur, un spécialiste de la question qui vous intéresse, un facilitateur (quelqu’un qui va vous mettre en relation avec les bonnes personnes ou vous aider à obtenir des informations, des aides).

 

  • Les partenaires :

Sont les personnes ou les structures dont vous allez solliciter l’aide qu’elle soit matérielle ou financière.

 

  • Votre public / vos participants :

Il faut que vous puissiez définir à qui s’adresse votre projet ou qui il va concerner.

 

        - Quoi ? (Qu’est-ce que je veux faire ? Avec quels moyens ?) : le but de cette étape est de cerner au mieux votre projet, même si au fil du temps il va évoluer. Votre projet doit être clair et réaliste afin que tout le monde puisse en quelques phrases comprendre ce que vous voulez faire.

 

- Où? (Où vais-je aller ? En France ? Dans ma ville ? Dans mon quartier ? A l'étranger ?) : le lieu d'implantation  de votre projet est un élément essentiel et sera déterminant pour sa réussite.

 

- Quand ? (Quand ça commence ? Quand ça se termine ?) : le fait de déterminer une date ou une période pour la réalisation de votre projet est très important. Tout d’abord, cela vous permet d'organiser un planning et d'en fixer les échéances. Mais cela peut aussi avoir un rôle dans la réussite de votre idée : profiter d’un moment dans l’année où une sensibilisation au thème que vous allez traiter est organisée (semaine de la solidarité internationale, journée de lutte contre le cancer, semaine de l’écologie...) et profiter ainsi d’une communication nationale. Ou, au contraire, ne pas rentrer en concurrence avec d’autres événements qui auront lieu à la même date.

 

- Comment ? Il s'agit de détailler le plan d'action en s'interrogeant sur les méthodes, les procédures, la réglementation, les outils que vous devrez employer.

 

- Combien ? Il faut déterminer vos besoins pour réaliser ce projet et pouvoir en évaluer les coûts, tout en se rappelant que le local et le matériel peuvent être prêtés ou loués.

 

- Pourquoi ? (Qu’est-ce qui me motive vraiment ? Quel est l’objectif final ?) : c’est une question qui est souvent difficile mais qui vous sera fréquemment posée : « pourquoi voulez-vous faire ce projet, quel est votre but ? ». Ne craignez pas d'être sincère, par exemple :

- si c’est pour vous le moyen de vous faire une première expérience par rapport à un métier que vous envisagez,

- si c’est pour organiser une animation dans votre quartier car ce qui y est proposé ne vous satisfait pas.

Quelle que soit la raison, le plus important sera de pouvoir l’expliquer et le justifier.

 

Après : vérifier que votre projet est SMART 

 

- Spécifique : une idée, un objectif, un moyen pour y parvenir.

- Mesurable : se donner des critères d’évaluation.

- Adaptable : si les conditions changent, il faut pouvoir s’adapter.

- Réaliste : évaluer au mieux les possibilités et les opportunités.

- Temps : respecter une échéance.

Un exemple concret avec SMART ?

e88963bcd5fddbcdec7f94c3f1a6524d.png

CONSTRUIRE@2x-100.jpgLes clés pour réussir :

  • Formulez sans retenue toutes les idées en rapport avec votre projet qui vous viennent en tête. Puis les rassembler et les classer par grandes « familles » en fonction de leur importance. A plusieurs, cela peut encore donner de meilleurs résultats (brainstorming).
  • Poursuivez cette démarche en parlant de votre idée autour de vous (famille, amis, professionnels du sujet). De plus, au fur et à mesure, on affine son discours, on apprend à devenir plus convaincant. Une bonne idée, c’est celle que votre voisin de palier qui n’y connaît rien peut comprendre en trois phrases. Un test : demander à celui à qui vous venez d’exposer votre projet de l’expliquer à une tierce personne. Si cette personne ne comprend pas, c’est que votre exposé de départ n’était pas limpide.